Le film "Hush !" du cinéaste Ryosuke Hashiguchi : les institutions japonaises en question

Le film "Hush !" du cinéaste Ryosuke Hashiguchi : les institutions japonaises en question

20.00 / 20
Publié le 29 oct. 2014 - Donne ton avis

Découvrez ce document rédigé par un professeur consacré aux institutions japonaises. Ici, le cinéma est tout particulièrement concerné, notamment le film "Hush !" sur cinéaste Ryosuke Hashiguchi.

 

Son film, réalisé en 2001, se focalise sur l'histoire d'une femme souffrant de dépression, qui souhaite avoir un enfant avec un coupe d'homme, dont elle juge l'un des partenaires comme le père idéal.

Le cinéma social japonais est souvent réputé pour ses revendications et dénonciations de la condition des êtres face à leur société.

 

Consultez et téléchargez gratuitement ce document consacré à la culture japonaise grâce à vos jetons.

Photo de profil de Anonyme
Fiche rédigée par
Anonyme
1 téléchargement

Ce document est-il utile ?

20 / 20

Contenu de ce document de Japonais > Japonais

Voici un extrait de ce cours de culture japonaise sur les institutions japonaises et le cinéma :


"Parmi les institutions dénoncées dans le film, le cinéaste aborde la déshumanisation du système médical japonais à travers Asako, et ce par les douloureux évènements dont elle est victime. Celle-ci apprend en effet qu'elle est atteinte d'un fibromyome utérin, et ce, justifié de son médecin par son grand nombre de partenaires sexuels. Celui-ci, qui ne lui accorde que peu d'attention, lui conseille alors « Si vous n'avez pas besoin de vos ovaires, débarrassez vous-en », en plus d'autres paroles dégradantes. Peu après son opération du fibromyome, Asako se retrouve dans une petite chambre dénuée de toute intimité, avec deux autres jeunes patientes fortement matérialistes et ignorantes. "

[...]

"En critiquant divers aspects de la société japonaise actuelle, Hashiguchi Ryôsuke a produit une œuvre très singulière dans l'univers cinématographique japonais. Mais au-delà des critiques envers la société normalisatrice et biopolitisée, « Hush! » s'avère aussi être un film d'espoir sur le développement des individualités au Japon, espoir résidant aussi dans le succès critique et populaire du film, qui a remporté un très grand nombre de prix, dont trois au festival du film de Yokohama en 2003: celui du meilleur acteur (pour Seiichi Watanabe), du meilleur réalisateur et du meilleur film, soulignant ainsi l'émergence d'un esprit contestataire au Japon, même si ci celui s'exerce d'une manière moins polémique que dans les pays occidentaux."


3 commentaires


Anonyme
Anonyme
Posté le 18 déc. 2014

Top top top ! Ce film montre le VRAI japon, il est formidable !

Anonyme
Anonyme
Posté le 17 nov. 2014

tres complet

Anonyme
Anonyme
Posté le 6 nov. 2014

!!!!!!!!!!!!

Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte