Evolution récente et impacts anthropiques au niveau de l’Estuaire de Tahaddart

Evolution récente et impacts anthropiques au niveau de l’Estuaire de Tahaddart

13.00 / 20
Publié le 28 août 2009 - Donne ton avis

L’estuaire de Tahaddart, qui fait l’objet du présent travail, est situé sur la façade atlantique de la péninsule de Tanger, au nord ouest du Maroc.
L’utilisation des documents multidates, carte topographique (de 1965 à base des photos aériennes de 1958) et photos aériennes (de 1981 et 1992), nous a permis de qualifier et quantifier l’évolution de l’occupation du sol et du trait de côte entre 1958 et 1992 :
Concernant l’occupation du sol, les résultats obtenus montrent une réduction de la surface des zones humides avec un taux moyen annuel de 14,2 ha/an, une augmentation de 404 ha au niveau de la surface des douars accompagnée d’une extension des terres cultivées au profit des zones humides et un reboisement de 450 ha le long de la route principale n°2 durant les années soixante-dix du dernier siècle.
Concernant le trait de côte, on constate une tendance générale vers l’érosion avec un taux moyen annuel de 1,94 m/an. Cette tendance érosive montre une variation dans le temps et dans l’espace.
Cette évolution est largement d’origine anthropique ; l’extraction des sables, la construction du barrage Ibn Battouta, l’installation de la station radio (voix de l’Amérique), le pompage des eaux pour l’irrigation et le captage des sources sont autant d’activités responsables de ces changements. La construction du barrage 9 Avril en 1995 et l’autoroute en 2004 vont probablement accentuer cette tendance.

Photo de profil de Anonyme
Fiche rédigée par
Anonyme
80 téléchargements

Ce document est-il utile ?

13 / 20

Contenu de ce document de Biologie > Biologie

Plan :

Sommaire

Sommaire 1
Introduction générale 3
I. Définition 3
II. Morphologie d’un estuaire 4
III. Conditions d’existence d’un estuaire 4
IV. Intérêt des estuaires 4
V. Problématique 5
VI. Objectifs 5
Chapitre 1. L’estuaire de Tahadart : Généralités 6
I. Situation géographique 6
II. Climat 6
A. Précipitations 6
B. Températures 6
C. Vents 9
D. Evaporation 10
III. Caractéristiques physiques 10
A. Milieu terrestre 10
1. Topographie 10
2. Géologie 12
a. Prérif interne 12
b. Unité de Tanger 12
c. Nappe du Habt 12
d. Numidien 12
e. Néogène 12
f. Quaternaire 14
3. Pédologie 14
a. Sols des zones gréseuses : 14
b. Sols des zones marneuses : 14
c. Sols des terrains alluviaux : 14
d. Sols hydromorphes (vertisols) : 14
e. Sols halomorphes (solontchaks) : 14
f. Sols côtiers : 15
4. Hydrogéologie : 15
5. Hydrologie : 15
B. Océanographie 17
1. Bathymétrie 17
2. Hydrodynamisme 17
a. Houles et Vagues 17
a. Marée : 18
b. Courants généraux 21
IV. Contexte socio-économique 21
A. Démographie 21
B. Activités et système d’exploitation 21
1. Agriculture 22
2. Pâturage 22
3. Exploitation de la végétation 22
4. Exploitation du sel 22
5. Pêche 22
6. Chasse 23
7. Tourisme 23
C. Infrastructures 23
1. Réseau routier 23
2. Stations radio 23
3. Centrale thermique 23
Chapitre 2. L’Estuaire de Tahaddart : caractéristiques physiques et biodiversité 24
I. Caractéristiques physiques 24
A. Bathymétrie 24
B. Morphologie 24
C. Dynamique estuarienne 25
D. Granulométrie et analyse à la loupe binoculaire des sédiments superficiels……...26
II. Biodiversité 26
A. Flore estuarienne 26
1. Chenal 26
2. Slikke 26
a. Basse slikke 26
b. Haute slikke 27
3. Schorre 27
B. Faune 27
Chapitre 3. Cartographie et quantification 29
de l’occupation du sol 29
I. Données 29
A. Sources d’informations 29
B. Photo-interprétation 29
C. Outil et technique 29
1. Calage 30
2. Digitalisation 30
II. Résultats et interprétations 30
A. Résultats 30
1. Occupation du sol en 1958 30
2. Occupation du sol en 1992 32
3. Comparaison entre 1958 et 1992 33
B. Interprétation 33
Chapitre 4. Evolution morphologique du trait de côte de l’estuaire de Tahaddart 35
I. Méthodologie 35
II. Résultats 35
A. Les Plages de Haouara (au nord) et de Briech (au sud) 35
B. Flèche littorale et embouchure de Tahaddart 36
C. Rives de l’estuaire de Tahaddart 36
III. Causes de l’instabilité du trait de cote de la zone étudiée 38
A. Elévation du niveau marin 38
B. Néotectonique 38
C. Paramètres hydrodynamiques : 38
D. Action anthropique : 39
IV. Conclusions 39
Conclusion générale 41
Références bibliographiques 42
Liste des figures 45
Liste des tableaux 46


6 commentaires


Anonyme
Anonyme
Posté le 2 mai 2013

c'est un doc très utile pour la gestion des zones humides surtout les estuaires, ce mémoire représente un utile pour les gestionnaire pour prendre en considération l'impact des aménagements sur l'estuaire de l'Oued Tahaddart et aussi avoir une idée sur la pollution de l'Oued et protéger la biodérvisité de l'Oued

Anonyme
Anonyme
Posté le 16 oct. 2010

c'est un doc très important pour la gestion et la protection durable des zones humides

Anonyme
Anonyme
Posté le 9 mai 2010

bon travaille mon frère

Anonyme
Anonyme
Posté le 14 févr. 2010

extrat

Anonyme
Anonyme
Posté le 1 sept. 2009

en réalité ce doc appartient à la rubrique géologie qui n'existe pas chez vous

Anonyme
Anonyme
Posté le 1 sept. 2009

en réalité ce doc appartient à la rubrique géologie qui n'existe pas chez vous

Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte