Chapitre 3 : la cellule bactérienne, génétique et synthèse protéique - Biologie PACES

Chapitre 3 : la cellule bactérienne, génétique et synthèse protéique - Biologie PACES

Publié le 11 mars 2015 - Donne ton avis

Attention, ce cours suppose la connaissance de notions de base en génétique, notamment les notions de transcription, traduction ainsi que quelques connaissances basiques de la biologie cellulaire.
Les cellules bactériennes se distinguent des cellules eucaryotes par un certain nombre de caractéristiques intéressantes, que nous allons détailler dans ce cours et dans le suivant (« paroi et structures »).

Photo de profil de Anonyme
Fiche rédigée par
Anonyme

Ce document est-il utile ?

-- / 20

Contenu de ce document de Biologie > Biologie

  • Partie 1 - ADN et réplication 

Les bactéries forment, avec les archées, le groupe des procaryotes (pro- : avant, -karyota : noyau, en grec). Par opposition aux eucaryotes (eu- : vrai) qui sont des cellules à noyau, les procaryotes n’en possèdent donc pas. Le matériel génétique des bactéries est donc présent dans le cytoplasme, sous forme d’un unique chromosome circulaire (de taille très variable, en moyenne 3 à 5 millions de paires de bases) ainsi que de plasmides, qui sont de plus petites molécules d'ADN circulaire souvent présentes chacune en plusieurs exemplaires (quelques milliers de paires de bases).
[...]

  • Partie 2 - ARN et transcription 

La transcription est réalisée par une enzyme appelée ARN polymérase, qui reconnaît sur l’ADN des séquences spécifiques qui marquent le début d’un gène ou d’un opéron. Les gènes bactériens sont en effet précédés par deux séquences situées respectivement 35 et 10 nucléotides en amont du début du gène. La synthèse de l'ARN messager commence souvent en amont du début du gène, à un site qu’on appelle TSS (Transcription Start Site). L’ARNm peut être monocistronique (un seul gène) ou polycistronique (plusieurs gènes d’un opéron).
[...]

  • Partie 3 - Protéines et traduction 

De par l'absence de noyau, la transcription et la traduction ont lieu dans le même compartiment cellulaire. Plus étonnant, la traduction débute avant la fin de la transcription de l'ARNm. La traduction a lieu exclusivement dans le cytoplasme, puisqu'il n’y a pas d’organites ni de noyau. Plusieurs ribosomes peuvent être chargés simultanément sur une seule molécule d'ARNm, on parle de polysome. Après la traduction, les protéines peuvent rester au niveau du cytoplasme, être adressées aux différents niveaux de la paroi cellulaire, ou être sécrétées à l'extérieur de la cellule.
[...]

QUIZ


Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte